Lac Inle

Le lac Inle :

la douceur de vivre

 

Et me voilà enfin au lac Inle après un trek de trois jours depuis Kalaw et c’est beau ! Je suis vraiment conquise par cet endroit. Le lac Inle est entouré par les montagnes et s’étend sur environ 120km², ce qui en fait le deuxième plus grand lac du pays, rien que ça !
Entre les jardins et villages flottants, et les pêcheurs qui, littéralement, se contorsionnent sur leur barque comme des danceuses, le tout sous un ciel bleu presque sans nuage, le lac Inle dégage une atmosphère assez particuliere, reposante et pleine de charme.
J’ai passé près de quatre jours dans cet endroits où, un peu malade je me suis bien reposée.

 

Le lac Inle:

la visite en pirogue

 

Le lac Inle & ses pêcheurs

Le lendemain de mon arrivée au lac Inle, avec Anina, l’Allemande rencontrée lors de mon trek, nous avons participé à la sortie autour du lac organisée par Ostello Bello. Et si tu as peu de temps et que tu es seul, je te la conseille vraiment! Cela m’a permis de découvrir rapidemment le lac et ses villages aux alentours. Nous avons partagé pour la journée une pirogue avec 2 Chinois, Shee et Hilda. Au programme beaucoup de visites: les jardins flottants, des fabrications de bijoux artisanaux en argent, d’ombrelles, de cigarettes, de tissu en fibres de lotus (peu courant!), le village Indein et ses stupas (site incroyable de part la multiplication des stupas), le monastère flottant, le village sur pilotis des pêcheurs « Maing thauk »…bref beaucoup de jolies découvertes !

Idein et les stûpas

 

Cependant une chose m’a tout de même assez gênée: on nous a amené dans une boutique de souvenirs où quatre femmes « girafes » (femmes issues de la tribu des Karens et qui par tradition portent de lourds colliers dorés autour de leur cou – lequel avec les années s’allonge – et leurs jambes) étaient là pour satisfaire les touristes. J’ai presque eu le sentiment d’être dans un zoo humain. Bref, c’est déjà une tradition qui me met mal à l’aise mais en plus utiliser ces femmes dans un but « commercial » me dépasse vraiment…Alors certes, il s’agissait d’un tour touristique avec ses avantages et ses inconvénients mais je n’encourage vraiment pas ce genre de pratique.

Etant tombée malade, je n’ai pas fait grand chose les deux autres jours, histoire d’être d’aplomb pour la suite (et parce que ça fait aussi du bien de ne rien faire parfois ;))

 

Mon avis sur le lac Inle

 

Globalement, j’ai beaucoup aimé le lac Inle et encore une fois si tu viens en Birmanie, c’est à mon sens une visite à ne pas râter! Cependant il est vrai que le tourisme et la population grandissante autour du lac Inle ont un impact certain sur l’écosystème de ce lieu. Les pirogues fonctionnent essentiellement au moteur…En plus du bruit, cela créer un nuage de polution que l’on voit nettement par moment lorsqu’on est sur le lac…

Où loger au lac inle?

 

Les auberges de jeunesse se situent principalement dans le petit village « Nyaung Shwe », au nord du lac. Pour ma part, je suis restée 3 nuits à l’Ostello Bello.

 

Informations pratiques:

  • Hébergement: Ostello Bello Hostel, Nyaug Shwe. 13,5 € par nuit en dortoir (réservé avec Agoda). Personnel accueillant, lit confortable, hygiène top, ambiance cosy, rooftop, organisation de tour et événements
  • Pirogue pour la journée sur le lac Inle: 23000K (15€) pour 4 personnes.
  • Bus de nuit Nyaug Shwe – Pyin oo Lwin: 20000K (13€). Départ: 19h30 (pick-up à Ostello Bello). Arrivée: 5h30.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *