La boucle de Thakhek

La boucle de Thakheh

– Les paysages étonnants du Laos – 

 

Après mon petit aller-retour express Louang Prabang – Nong Khiaw pour récupérer mes lunettes oubliées et quelques heures de bus plus tard, j’arrive enfin à Thakhek, située au centre du Laos, aux bords du Mékong et faisant face à la Thailande. J’y retrouve Stéphanie arrivée la veille en stop et qui a bien voulu m’attendre pour de nouvelles aventures laotiennes ensemble ! 😉

Notre programme pour les jours suivants est de réaliser la fameuse « boucle de thakhek », un tour en scooter à la découverte des grottes, des cascades, des lacs et des villages de la région! Bref que du bonheur!

Pour ce « roadtrip en terres laotiennes« , nous avons loué un scooter pour deux chez Wang Wang (qui, au passage, fait aussi dortoir) à Thakhek…Bon oui…c’est vrai, nous ne sommes pas des grandes conductrices de scooters manuels mais nous avons appris sur le tas et avec succés!
Le matin de notre départ, nous avons rencontré Fanny, une française aussi en tour du monde, et c’est finalement à 3 qu’on part pour ce petit périple!

 

 Jour 1 :

– grottes, falaises & lacs d’arbres mort –

 

– La grotte Xienp Lap –

Avant même de s’arrêter, nous sommes vite impressionnées et émerveillées par les paysages aux alentours: des montagnes de roches noires à perte de vue! La route est très belle et assez agréable je dois dire. Première étape de notre boucle la grotte Xieng Lap (gratuite). Alors attention, il ne faut pas la confondre, comme nous l’avons fait avec la grotte Xang (grotte aux éléphants) située quelques kilomètres avant…celle-ci est une grotte bouddhique payante (5000kips) qui n’a semble t-il pas grand intérêt. Nous nous sommes arrêtées juste à l’entrée avant de filer pour Xieng Lap.

À son entrée, Xieng Lap ne paie pas tellement de mine. Une simple grotte avec un petit cours d’eau et elle ne semble pas bien profonde. En fait, il ne faut pas hésiter (même si ça fout un peu les pétoches!) à aller jusqu’au fond de la grotte en se mouillant un peu les pieds. Nous arrivons alors dans la seconde chambre beaucoup plus grande et plus impressionnante, nottament par la présence de gros rochers et de la rivière qui coule en son milieu. De plus, la grotte est ouverte, ce qui avec la végétation offre un cadre unique! Bref, on sort les maillots histoire de faire un peu trempette, ravies de cette belle première  decouverte! A noter, non loin de la grotte nous tombons sur un camp de grimpeurs et nous apprenons que le coin est plutôt bien réputé pour l’escalade (et il y a de quoi faire sans aucun doute!)

L’intérieur de la grotte Xieng Lap

La grotte Xieng Lap vue de l’intérieur et de l’extérieur

Les formations karstiques autour de Thakhek

 

– La grotte Tham Sa Pha In –

Pas très loin de Xieng Lap, nous nous arrêtons à la grotte Tham Sa Pha In. La petite route qui y mène, pas très visible, est située à gauche après un virage. La grotte est aussi un lieu de culte bouddhiste. À son entrée, nous sommes accueillies par une statue de la Tara verte, quant à l’interieur de la grotte, on y trouve des drapeaux de prières aux multiples couleurs ainsi que quelques bouddhas. Dans la pénombre, en contre bas nous y admirons le très beau reflet de la roche sur un petit point d’eau. L’endroit est assez apaisant, quelque peu raffraichissant et assez secret! En effet, nous apprendrons plus tard qu’il fallait descendre en bas de la grotte, au niveau du reflet, pour en découvrir davantage (belle étendue d’eau), dommage!

La grotte Tham Sa Pha In et son reflet

La Tara verte qui veille sur Tham Sa Pha In

 

– Gnommalat, Thalang & couché de soleil sur les lacs d’arbres morts –

Nous continuons notre route avec de nouveaux paysages. Les formations karstiques ont laissé place aux petits villages laotiens et à leur maisons faites de bois et de tôle. Nous croisons aussi sur le bord de la route les enfants qui se pressent en vélo ou à pied pour rejoindre l’école et nous saluent avec des « sabadee »et des « hello » à gogo! j’adore 🙂
L’heure du déjeuner est déjà bien avancée mais on peine un peu à trouver de quoi satisfaire nos papilles…et oui les noodle soup ne nous tentent guère!  Mais dans ce coin un peu reculé, on ne peut pas faire bien longtemps nos difficiles, et après deux ou trois tentatives, on se résigne finalement, affamées, pour un petit resto local à  Gnommalat qui ne sert lui aussi que de la noodle soup 😉
Rassasiées, direction ensuite le village Thalang, à une quarantaine de kilometres, et où notre guesthouse pour la nuit se situe. Après avoir passé quelques ponts et barrages, nous voilà maintenant à arpenter une route en lacets, bordée de part et d’autres par la jungle. Magnifique ! 
Le soleil s’apprête à se coucher lorsque nous arrivons aux premières étendues d’eau sur lesquelles des dizaines d’arbres morts, droits comme des i se dressent. Un paysage pour le moins original et qui nous séduit vite!

 

Couché de soleil sur un lac d’arbre mort, près de Thalang

 

– Sabadee guesthouse à Thalang –

Pour cette première nuit, nous nous arrêtons à la Sabadee guesthouse, assez réputée pour son barbecue illimité à 500000 kips (désert léger mais des french fries donc on pardonne!). L’endroit, situé au bord d’un lac, est assez agréable et le repas autour du feu de bois très convivial. Je recommande! On y fait la connaissance de Nora et Vincent, également en tour du monde, qui nous racontent anedoctes sur anedoctes à propos de leur voyage, très bon souvenir!

 

 Jour 2: 

– Lacs d’arbres morts, temple, coolsprings & Konglor –

 

Après notre classique et indétronable petit déjeuner laotien « sticky rice with mango », nous voilà à nouveau sur nos scooters pour une nouvelle journée de découvertes. Nous avons pas mal de kilomètres à faire (150km) car nous souhaitons le soir dormir près de la fameuse Konglor Cave pour pouvoir la visiter tôt le lendemain, alors on file!

– Les lacs d’arbres morts –

Nos premiers kilomètres matinaux sont ponctués par des arrêts photos! Et oui, ce qui nous entoure nous laisse contemplatives… Encore ces forêts d’arbres morts en suspension sur des étendues d’eau, un paysage vraiment étonnant & qui invite au rêve ! Ces grands troncs d’arbres en nombre se reflétant dans l’eau nous fascinent litteralement!

Les arbres morts et leurs reflets dans l’eau

Lac d’arbres morts

 

– Le temple de Lak sao –

A Lak Sao, après une petite pause rafraîchissement accompagnées de deux couples de Français, nous visitons le temple de la ville. Voilà un moment que je n’avais pas mis les pieds dans un temple, ça commencait presque à me manquer tient! 😉 en tout cas celui-ci, peu touristique, vaut bien un petit coup d’oeil! Pour ma part, j’ai beaucoup aimé les nuances de rouge et de vert ainsi que les fresques murales.

Le temple de Lak Sao

Le Buddha du temple de Lak Sao

 

– Les cool springs –

Après de nouveau un déjeuner « noodle soop », nous voilà en direction des « coolsprings » situées au pied de falaises karstiques. Nous nous acquittons des droits pour le parking (10000 kips par moto) avant de profiter d’une petite baignade pour les filles et sieste pour moi! Les coolsprings sont en fait un plan d’eau, laquelle est assez claire. L’endroit est mignon mais un peu bruyant car il s’agit de l’attraction locale et les ados en on fait leur repaire! Mais ici le bikini est à éviter, la nudité c’est vrai n’a pas vraiment sa place, filles comme garçons se baignent même entièrement habillés! Mais ça drague quand même pas mal je dois dire et les jeunes garçons n’ont pas été indifférents à Fanny et Stephanie 😉 alors que toutes les deux s’evertuaient à se rhabiller sans laisser paraître trop de chair, elles ont été l’objet de bien nombre de regards indiscrets et de sourires ! Scène un peu gênante pour elles quoique assez drôle pour moi 😉

Les coolsprings sur la boucle de Thakhek, ça raffraichit!

Les coolsprings…le repaire des ados!

Les paysages de la boucle de Thakhek

 

– Home stay à Konglor –

Nous avons ensuite repris notre chemin pour konglor située à 70 km des coolsprings. La route est très belle et ponctuée par des petits villages, elle parcourt aussi des champs de cultures qui sont surplombés au loin par les formations karstiques. Sur notre passage, au milieu de la volailles, des vaches, cochons et petites biquettes, c’est à nouveau un défilé de « sabadee », et de sourires à notre encontre 🙂 du bonheur!
Pour cette nuit, nous trouvons refuge dans un petit « homestay », c’est-à-dire chez l’habitant, à proximité de la grotte. Nous sommes logées contre 50000 kips, nourriture comprise (environ 5,70€). L’endroit est assez rudimentaire: pas de douche mais un point d’eau, pas d’internet, et en guise de repas et de petit déjeuner nous avons le droit au régime riz/banane 😉 Lorsque nous arrivons, un italien aide les jeunes enfants à apprendre leur leçon d’anglais.

La famille laotienne qui nous a herbégé pour une nuit – Homestay n°7

 

Jour 3
– Tham Kong lor, la spectaculaire grotte & Limestone peaks view point –

 

– Tham Kong Lor Cave –

Le lendemain nous nous réveillons tôt et sous la pluie avant de partir à la découverte de la grotte Kong lor  (un bateau pour 3: 45000 kips + 5000 kips par moto). C’est vraiment quelque chose à ne pas rater! Cette grotte découverte en 1995 est parcourue par une rivière souterraine sur près de 7 km. Et c’est dans une petite pirogue, dans le noir, éclairées à la frontale et arnachées de nos gilets de sauvetages, qu’on découvre cet endroit étonnant.

La grotte Kong Lor – vue extérieure

Notre guide laotien « komkom » ne parle malheureusement pas très bien anglais pour nous donner des explications sur la grotte (il savait par contre très bien nous dire « beautiful, beautiful » à chaque fois qu’il nous aidait à monter dans la pirogue, le malin!). Cette visite nous a pris à peu près deux heures avec quelques arrêts à pied, nous permettant de mieux observer stalactites et autres stalagmites, mises en valeur par des jeux de lumière. Nous étions fascinées à nouveau par le reflet de la roche dans l’eau, éclairé par nos frontales et à tout moment nous nous attendions à voir surgir « Gollum » de l’eau! Une très belle découverte! 

La grotte Kong Lor et sa rivière souterraine « Nam Hin Boun »

La grotte Kong Lor se traverse sur près de 7km en pirogue

Les alentours de la grotte KongLor

– Limestone peaks view – 

 

Nous sommes reparties du site de Kong lor en début d’après-midi. Il y avait encore pas mal de route pour revenir sur Thakhek et nous souhaitions couper en deux la route du lendemain, histoire de ne pas faire 150 km en d’une traite… Nous nous sommes arrêtées quelques instants au point de vue Limestone peaks. La vue est superbe et donne sur les montagnes rocheuses, à voir absolument !

Limestones peaks viewpoint

Limestones peaks viewpoint

Nous avons un peu trainé ensuite et, après nous être arrétées à une guesthouse dont les prix étaient trop élevés pour notre petit budget, nous reprenons la route…Malheureusement, il est déjà tard et la nuit tombe… On roulera encore pendant près de 40 kilomètres soit une bonne heure dans le noir avant de trouver une chambre double à 60000kips qu’on négociera pour toutes les 3 et située à une vingtaine de kilomètres du fameux Blue Lagon, qui marque pour nous la fin de la boucle de Thakhek. Et oui!

 

Jour 4:

-Blue Lagon, déraillage, et stop pour Paksé-

 

– Le blue lagon et déraillage –

Le lendemain, le temps est un peu capricieux, c’est dommage! Mais nous voilà tôt le matin élancées sur la piste de sable en direction du « blue lagon » et le scooter n’a pas tenu… Nous avons réussi à dérailler en pleine côte! Heureusement pour nous, quelques minutes plus tard, un pick-up avec des locaux arrive. Ils nous filent un coup de main et quelques coups de clés plus tard nous voilà reparties! 

L’entrée du Blue Lagon est de 5000 kips et je dois dire que j’ai tout de même été assez déçue … Le blue lagon c’est en fait deux petits plans d’eau dont l’un est entourré de grillage… Oui, l’eau est effectivement d’une belle couleur bleu mais je crois que le temps gris n’a pas aidé à me faire apprécié l’endroit à sa juste valeur!

Le lagon bleu de la bloucle de Thakhek

Le lagon bleu de la boucle de Thakhek

 

– Retour à Thakhek et départ pour Paksé – 

 

Après avoir rendu notre scooter chez Wang Wang, et nous être fait bien plaisir avec un bon burger (après des jours de riz et de noodle soop c’est un pur bonheur!) Nous voilà en route en stop pour Paksé. Et c’est avec un Thailandais que nous feront une bonne partie de la route (environ 250 kilomètres). Nous avons été assez chanceuses sur ce coup là! Avec lui, nous avons roulé de nuit un bon moment et ici il faut vraiment être vigilant! Entre les motos qui roulent sans lumière, les gens qui marchent sur le bas côté sans qu’on puisse bien les voir, les voitures pleins phares et les animaux qui traversent quand bon leur semble, il faut avoir le coeur bien accroché 😉 et surtout faire confiance à son conducteur qui de temps en temps ne peut s’empêcher de pianoter sur son téléphone lui aussi 😉 Aller! c’est partie pour une autre aventure: la boucle de Paksé!

 

Informations pratiques :

  • Trajet Luang Prabang – Ventiane – Thakhek: 1/bus de nuit Luang Prabang – Ventiane : 130 000 kips, départ: 19h30 (gare du sud), arrivée: 5h30 (gare des bus du nord à Ventiane) (+ 30 000 kips de tuktuk pour rejoindre la gare des bus du sud). 2/ bus Ventiane – Thakhek : 60 000 kips, départ: 8h00 (gare des bus du sud), arrivée: 14h30 (+ 15 000 kips de tuktuk pour rejoindre le centre – 3km).
  • Hébergements: 1/ Thakhek : Wang Wang – 35000 kips pour un lit en dortoir – bon lit, propreté ok, pas de petit déj’. 2/Sur la boucle – Nuit 1 : Sabadee guesthouse, 50 000 kips chambre double avec salle de bain. Nuit 2 : Homestay n°7 à Konglor Village, 50 000 kips repas compris, pas de wifi. Nuit 3: Maison d’hôtes après Ban Houaysakoup, chambre double à 60 000 kips (pour 3 personnes).
  • Location scooter: Wang wang – 60 000 kipps par jour soit 180 000 kips pour 3 jous
  • Essence: environ 60 000 kips pour 3 jours/moto
  • Coolsprings: 10 000 kips/moto
  • Konglor Cave: pour 3 – 45 000 kips/personne + 5000 kips/moto
  • Blue Lagon: 5000 kips/personne

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *